Zahirul Talukdar

Zahirul Talukdar                                

Il aime cette ville, Aubervilliers.

Toujours en quête de projets, un jour il filma les étoiles pour leur rendre la vie que la photo ne restitue pas.

Il ne cherche pas à imiter une réalité avec sa caméra. Il est dans cet entre-deux de la parole et de la vision où l’image crédite le réel par sa force .

L’imagination, cette faculté d’invention, il y trouve une entière satisfaction. Il crée un monde, le sien.  Il fût un temps où il fuyait les regards de la vie sociale.

Intimité de ce rapport à la caméra qui n’est nullement fusion ou fermeture. Bien au contraire. L’art permet la relation à l’autre par cette construction commune d’un monde à vivre.

La caméra crée l’amitié dans la rencontre.

Zahirul est curieux du monde.

Il filmera cette année Auberjazzday